1. Lis l’intégralité du sujet avant de commencer.

Tu peux également surligner les mots-clés pour être sûr de ne rien omettre. Et n’oublie pas de jeter un œil au verso du sujet !

2. Prépare un brouillon.

Il n’est pas question de rédiger l’intégralité de ton travail sur brouillon, cela te ferait perdre un temps précieux. Cependant, écrire ton plan sur brouillon te permettra de garder les idées claires et un fil conducteur pendant ton épreuve, mais également d’éviter les hors sujet pendant la phase de rédaction. L’introduction doit être courte, précise et donner envie à ton lecteur de poursuivre. Ta conclusion doit montrer que tu as bien saisi les enjeux du sujet et marquer une ouverture vers d’autres matières et problématiques.

3. Gère bien ton temps.

Commence par les parties avec lesquelles tu te sens le plus à l’aise. Si tu es bloqué sur une question ou un point précis, passe à autre chose. Tu pourras y revenir plus tard et il est inutile de perdre du temps. D’autre part, s’il s’agit d’une épreuve longue (4 heures), fais une pause de 5 minutes au bout de deux heures pour grignoter un fruit ou un biscuit. Cet afflux de sucres lents boostera ton cerveau pour repartir de plus belle !

4. Reste concis.

Réponds de façon claire et précise. Privilégie les phrases courtes. Ton raisonnement doit être fluide et logique pour l’examinateur.

5. Prends le temps de te relire.

Idéalement, prévois 10 bonnes minutes à la fin de l’épreuve pour relire tranquillement ta copie. Personne n’est à l’abri d’une erreur ou d’une imprécision et, d’autre part, des fautes d’orthographe risquent de te pénaliser.